Pierre Paulin

Pierre Paulin (1927 – 2009) étudie à l’école Camondo, institution parisienne renommée des arts décoratifs, et débute sa carrière dans l’atelier de Marcel Gascoin, initiateur du meuble de série et du mobilier de bateau. À l’occasion du Salon des arts ménagers de 1953, ses créations audacieuses séduisent le public et sont remarquées par Thonet France qui deviendra le premier éditeur de Pierre Paulin. Il dessine en particulier pour l’éditeur des bureaux (CM 141, CM 178) et des chaises dont la célèbre chauffeuse CM 190. Fortement inspiré par Florence Knoll et Charles Eames, son design surprend. En 1958, avec la Maison Artifort, Pierre Paulin imagine des sièges aux formes organiques recouverts de jersey édités dans des coloris acidulés. Sa série Mushrooms (Champignons) et ses fauteuils Ribbon (Ruban), créés respectivement en 1959 et 1966, sont révolutionnaires. Le siège Tongue (1967) connaît le même succès. En 1970, le designer débute une collaboration avec le Mobilier national et crée différents meubles d’abord pour le Président Georges Pompidou dont il aménage les appartements privés à l’Élysée puis pour le bureau du Président François Mitterrand. Parallèlement, Pierre Paulin fonde en 1975 l’agence ADSA avec sa femme, Maïa Wodsislawska, et Marc Lebailly. Il dessine alors pour différentes enseignes comme Allibert ou Calor Tefal, participe à l’aménagement de lieux publics et se lance dans la création pour l’industrie. Il termine son remarquable parcours professionnel comme designer chez Roset. Devenus cultes, les meubles de Pierre Paulin sont aujourd’hui présentés au musée des Arts décoratifs et au centre Georges Pompidou à Paris, au MoMA de New York, au musée Victoria and Albert de Londres… Et ont fait l’objet de nombreuses expositions à travers le monde.

Afficher tous les 5 résultats