fbpx

Grete Jalk

Grete Jalk (1920 – 2006) est une designer danoise du XXe siècle réputée pour ses meubles simples et économiques particulièrement adaptés à la production de série. Reconnue comme l’une des meilleurs designers modernistes danois, elle est une des rares femmes de cette époque à avoir su s’imposer dans le monde du design. Diplômée en 1946 de la Royal Danish School of Fine Arts de Copenhague, elle se forme sous la direction du très influent Kaare Klint. Cinq ans plus tard, Grete Jalk expose ses premières créations à la Triennale de Milan de 1951. Un succès et une première reconnaissance qui l’encouragent à ouvrir son propre studio de design en 1953. Inspirée par le mobilier du designer finlandais Alvar Aalto et les créations en contreplaqué moulé de Charles Eames, elle commence à développer ses propres modèles aux courbes confortables pour les plus grands fabricants danois : Poul Jeppesen, Fritz Hansen, Glostrup et France & Søn. À partir de 1956, elle édite également avec Gunnar Bratvold le magazine de design Mobilia dans lequel elle rédige des articles pendant plus de dix ans. Son aura se confirme en 1963 lorsqu’elle crée son emblématique GJ Chair, également connu sous le nom de Shell Chair. En contreplaqué moulé plaqué de teck, ce modèle obtenu par un procédé complexe de pliage et de laminage est un exemple stupéfiant d’innovation dans la conception d’après-guerre. Au-delà de ses créations expérimentales, Grete Jalk s’attache durant toute sa carrière à concevoir un mobilier plus simple pour les fabricants, destiné à la production de masse. Ses modèles ont contribué à donner au Danemark une réputation internationale dans le domaine de la conception de meubles. Son travail est aujourd’hui exposé dans les collections privées et publiques du monde entier.

Voici le seul résultat