Vladimir Kagan

Vladimir Kagan (1927 – 2016) compte parmi les plus grands designers américains du XXe siècle. Natif d’Allemagne, il émigre à l’âge de onze ans aux États-Unis. Passionné de sculpture et de peinture, il étudie finalement l’architecture et le design à l’université de Columbia avant de faire ses classes dans l’atelier d’ébénisterie de son père avec qui il s’initie à l’art de la construction de mobilier. À vingt ans, Vladimir Kagan dessine son premier meuble : une chaise qui sera produite pendant cinquante ans. Deux ans plus tard, le jeune designer signe l’un de ses plus grands succès, le canapé Serpentine qui lance sa notoriété. Un modèle intemporel aujourd’hui exposé au Vitra Design Museum. D’autres suivront. Ses canapés en forme de haricot et ses tables en bois inspirées d’un boomerang séduisent rapidement les célébrités de l’époque dans le monde du cinéma, du théâtre, de l’art et de la musique. Des entreprises comme General Electric, Walt Disney ou Fairchild Aviation font également appel à lui. Dans les années 90, sa gamme Omnibus est retenue pour l’agencement des boutiques Gucci dans le monde. En 2003, il dessine pour Roche Bobois le modèle Comète. Lauréat de nombreux prix de design international, Vladimir Kagan a su sa vie durant créer des meubles résolument modernes alliant confort, fonctionnalité et inventivité. Il crée en 2008 la collection Vladimir Kagan qui propose ses créations des années 50 à nos jours. Son mobilier est aujourd’hui exposé dans les collections permanentes des musées les plus prestigieux.

1 résultat affiché