Robin Day

Robin Day (1915 – 2010) est une figure majeure du design moderne d’après-guerre en Grande-Bretagne. Diplômé du Royal College of Art de Londres en 1938, sa carrière en tant que designer de mobilier ne débute véritablement qu’en 1948, date à laquelle il ouvre son studio avec sa femme Lucienne Day (née Conradi), créatrice de textiles renommée. La même année, Robin Day reçoit avec Clive Latimer le Premier prix de l’International Competition for Low-cost Furniture Design organisée par le MoMA pour une série de meubles de rangement. Cette distinction contribue à l’obtention d’une commande prestigieuse : celle des sièges du Royal Festival Hall réalisée en 1951 qui lui permet la même année d’exposer à la 9e Triennale de Milan. Il conçoit alors des meubles pour la société S. Hille & Co avec qui il collaborera pendant une trentaine d’années et qui édite entre autres le fauteuil 675 en contreplaqué moulé (1952) et sa création phare : la chaise Polyprop (1963). Un modèle révolutionnaire, conçu à l’origine comme une chaise empilable, et la première chaise de coque en polypropylène moulé par injection fabriquée en série. Incarnant l’approche de Robin Day pour le design le plus abordable possible, la chaise Polyprop s’est vendue à plus de dix millions d’exemplaires à travers le monde depuis son lancement et est devenue un véritable classique du design. Robin Day reçoit par la suite de nombreuses commandes pour des lieux et des institutions publics : le stade du parc olympique de Mexico (1968), le Barbican Arts Centre de Londres (1981), un projet ambitieux sur lequel il travaillera tout au long des années 70, ou encore les sièges du métro londonien (1991). Son travail et certaines de ses pièces devenues iconiques sont toujours exposés dans les plus grands musées d’art contemporain et de design du monde, notamment au Centre Pompidou de Paris et au Victoria & Albert Museum de Londres.

1 résultat affiché